Comment se protéger des courriers indésirables ?

Le courrier indésirable (ou spam) constitue l’une des menaces les plus courantes en matière de cybersécurité. Ce type d’email pollue votre messagerie. Dans les cas les plus graves, il est aussi un vecteur d’infection pour votre système ; qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette. Comment les reconnaître ? Quelles mesures de protection faut-il prendre pour se prémunir des spams et des dangers qu’ils dissimulent ?

Qu’est-ce qu’un courrier indésirable (spam) ?

Également appelé spam, le courrier indésirable se présente sous la forme d’un mail apparemment anodin. Il peut s’agir d’un message publicitaire, gênant et pénible, mais qui ne constitue guère une menace importante en matière de sécurité informatique (voir comment faire un audit de sécurité informatique). Cette catégorie représente environ les trois quarts des envois. 

Il est possible d’être confronté à des tentatives d’escroquerie. Ces types de courriers indésirables nécessitent souvent une manipulation de la part de l’utilisateur. À titre d’exemple, cela passe par un lien sur lequel cliquer à la suite d’un compte « bloqué », ou un lot à récupérer grâce à un tirage au sort dont vous n’avez pas connaissance.

Comment identifier du courrier indésirable ?

Toute messagerie dispose d’un filtre antispam pour distinguer le courrier indésirable des mails légitimes. Toutefois, cet outil de base reste perfectible. Le dossier « indésirable » peut alors inclure des messages provenant d’expéditeurs authentifiés et connus, tandis que la boîte de réception peut receler des spams. Il existe des moyens simples pour reconnaître un courrier frauduleux : 

  • vérifier le nom de domaine de l’expéditeur, qui peut être incohérent par rapport à son identité ;
  • le contenu du mail comprend de nombreuses fautes d’orthographes, de syntaxe ou de frappe ;
  • la mise en page peut être aléatoire ;
  • le message est envoyé à intervalles réguliers, de manière plus ou moins récurrente ;
  • un objet incompréhensible, ou qui comporte des caractères spéciaux…

Il convient aussi de contrôler sa liste de contacts. Certains pirates informatiques se présentent sous une enseigne connue, comme une banque ou une grande marque. Le fait de ne pas être client auprès d’un organisme est également un autre indicateur à prendre en compte pour se protéger de tout courrier indésirable. En cas de doute, ne communiquez jamais par l’entremise du mail, mais par des coordonnées vérifiées et que vous savez sûres.

Que faire en cas de message indésirable ?

La réception de spams reste courante. Le tri des courriers indésirables se fait quotidiennement. Il suffit d’adopter de bons réflexes, et de prévoir un logiciel de protection performant. Dans tous les cas, il est important de ne fournir aucune information personnelle. Ne cliquez sur aucun lien, et ne téléchargez aucune pièce jointe.

Que faire d’un email indésirable (Gmail, Outlook…) ?

Que l’on dispose d’une boîte de réception Gmail ou Outlook, le courrier indésirable peut être répertorié selon différentes listes de critères. Il peut alors s’agir d’expéditeurs bloqués, de noms de domaines provenant de pays étrangers, ou d’un codage avec une succession aléatoire de caractères spéciaux et alphanumériques. Le paramétrage est modulable depuis les options de sécurité du filtre de votre messagerie. Supprimez directement les spams identifiés comme tels. Si un courrier non frauduleux est mal identifié, vous pouvez cliquer dessus pour le reconnaître comme légitime (Outlook, par exemple) ou en tant que « non-spam » (Gmail).

Se protéger des courriers indésirables grâce au filtre anti-spam

En complément du système anti-spam de votre boîte de réception, il est recommandé de disposer d’une solution de protection performante. À ce titre, les logiciels Kaspersky bénéficient d’un filtre anti-spam spécifique. Compatible avec différentes messageries, celui-ci bloque les mails frauduleux et dangereux. Cela inclut les tentatives de phishing ou d’hameçonnage, les ransomwares, et toute autre menace en ligne.
Pour Android, Mac ou les systèmes Windows, l’offre se décline avec les produits Kaspersky Internet Security, Kaspersky Antivirus et Kaspersky Total Security. Ce dernier demeure le plus complet avec de nombreuses fonctionnalités, comme la gestion des mots de passe, ainsi que la protection et la sauvegarde des fichiers. Quant à Kaspersky Safe Kids Premium, il s’agit d’un logiciel de contrôle parental simple à installer, et particulièrement efficace.

Découvrez Kaspersky Total Security