Chiffrement des données : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le chiffrement ne date pas d’hier puisque les Romains l’utilisaient déjà pour correspondre de manière secrète. Aujourd’hui, la protection des données des entreprises comme des particuliers est plus que jamais d’actualité. Avec la multiplication des communications sur Internet, il est essentiel que les informations soient sécurisées pour ne pas tomber entre les mains des pirates informatiques. C’est justement ce que permet de faire le chiffrement des données.

Qu’est-ce que le chiffrement des données ?

Le chiffrement ou cryptage des données consiste à convertir les informations d’un format lisible à un format codé. Le texte en clair (plaintext) devient alors un ensemble de lettres, de chiffres et de symboles (ciphertext) qui ne semble pas avoir de sens. Lorsque les données sont chiffrées, une clé de déchiffrement est nécessaire pour les rendre lisibles. Le cryptage des données est de plus en plus intégré dans les logiciels et applications, non seulement pour les entreprises qui souhaitent protéger leurs données, mais aussi pour les particuliers qui désirent protéger leur vie privée. Par exemple, certains services de messagerie comme WhatsApp et Telegram utilisent le chiffrement des données. Le chiffrement concerne aussi bien le texte que les photos ou les fichiers audio et vidéo. 

Comment fonctionne le chiffrement des données ?

Le cryptage des données repose sur deux éléments principaux que sont l’algorithme de chiffrement et la clé de chiffrement. 

  • L’algorithme définit les règles de chiffrement. 
  • La clé est générée aléatoirement par l’algorithme et permet de définir comment le chiffrement est configuré. Elle peut être présente sur le système de réception pour décrypter les données ou fournie avec les données cryptées.

Lorsqu’un utilisateur A souhaite envoyer un message à un utilisateur B, l’algorithme de chiffrement (ou encryption) chiffre le message de manière à ce qu’il soit illisible pour un autre individu. Lorsque l’utilisateur B reçoit le message crypté, il utilise une clé de déchiffrement (ou decryption) pour pouvoir lire le message original.

Les méthodes de chiffrement

Il existe deux principaux systèmes de chiffrement des informations : la cryptographie symétrique et la cryptographie asymétrique.

Chiffrement de données symétrique

En cryptographie symétrique (ou chiffrement à clé secrète), la clé sert à la fois au chiffrement et au déchiffrement. Elle est fournie au préalable au destinataire. Cette méthode permet un chiffrage et un déchiffrage rapides, par exemple pour protéger un fichier sur son ordinateur ou crypter un disque dur. En revanche, elle ne convient pas à une sécurisation des échanges sur Internet.

Chiffrement de données asymétrique

La cryptographie asymétrique (ou chiffrement à clé publique) utilise une clé privée et une clé publique. Ainsi, la clé publique est utilisée pour envoyer le message et la clé privée est utilisée pour décoder ce dernier. L’algorithme de chiffrement crée ces deux clés en même temps et celles-ci ne peuvent fonctionner que l’une avec l’autre.

À quoi sert le cryptage des données ?

Le chiffrement des données est une mesure de sécurité qui permet de s’assurer que les informations ne peuvent être lues et utilisées à des fins malveillantes. En effet, les cybercriminels sont toujours à l’affût pour intercepter des échanges de données et les exploiter. Ils peuvent par exemple voler certaines informations confidentielles, comme votre numéro de carte bancaire ou vos coordonnées. En général, ils ne les utilisent pas tout de suite, mais les stockent dans des bases de données qu’ils revendent à d’autres hackers. Les logiciels antivirus comme Kaspersky Internet Security incluent des technologies de chiffrement pour empêcher notamment la lecture de ce type de données confidentielles par des pirates informatiques.

Mais la confidentialité n’est pas le seul service rendu par le cryptage des données. On trouve d’autres propriétés très importantes, comme l’authenticité et l’intégrité.

  • Authenticité : Le cryptage des data permet de s’assurer de l’authenticité d’un message. Par exemple, lorsqu’un utilisateur B reçoit un message d’un utilisateur A, il veut être sûr que ce message provient bien de A et pas d’une autre personne.
  • Intégrité : Chiffrer les messages permet aussi de garantir leur intégrité. Un utilisateur B peut ainsi recevoir un message d’un utilisateur A en étant sûr que le message n’a pas été modifié par une autre personne.
Découvrez Kaspersky Internet Security