Sextorsion : que faire en cas de chantage sur Internet ?

Bien des internautes sont terrorisés à l’idée que quelqu’un publie des vidéos ou photos compromettantes d’eux sur le Web. Les pirates informatiques n’hésitent pas à exploiter cette peur en lançant des campagnes de sextorsion ou de chantage sur Internet. En quoi consiste cette menace et quelles sont les solutions pour y faire face ?

Qu’est-ce qu’une sextorsion ?

Sextorsion : définition

La sextorsion est un chantage sur Internet qui consiste à demander de l’argent à une victime en prétendant que l’on possède des images à caractère sexuel de celle-ci (nudité ou actes sexuels). En ce qui concerne le terme « sextorsion », la définition provient de l’anglais « sextortion ». Il s’agit d’une contraction des mots « sex » (sexe) et « extortion » (extorsion).

Les différents types de menaces par sextorsion

Les pirates informatiques utilisent plusieurs modes opératoires de chantage par sextorsion.

Sextortion classique

Un internaute (généralement un homme) est contacté via un réseau social ou un site de rencontre par une inconnue. Cette dernière l’ajoute à sa liste d’amis et tente de discuter avec lui via une messagerie instantanée. Au cours de la conversation, la nouvelle amie propose de communiquer via un chat vidéo. L’inconnue prétend être excitée sexuellement et propose à sa victime de danser nu ou de se masturber. Pour encourager sa cible, l’inconnue n’hésite pas à se caresser ou à montrer sa poitrine. Toutefois, elle enregistre les actes de sa victime. Plus tard, la victime reçoit un message de sextorsion : un maître chanteur exige de l’argent et menace de dévoiler les vidéos et photos enregistrées sur les réseaux sociaux ou de les envoyer par e-mail à ses contacts. Découvrez également notre guide Arnaque hangout.

E-mail de sextorsion

L’e-mail de sextorsion est une variante bien connue de chantage sur Internet. Les pirates informatiques envoient des e-mails frauduleux à des milliers d’internautes. Dans le corps du message de sextorsion, ils affirment avoir des preuves que la victime a visité des sites pornographiques. Les hackers menacent de dévoiler ces informations si la victime ne paie pas une somme en monnaie virtuelle. En réalité, les pirates informatiques ne possèdent aucune preuve, mais espèrent que certains destinataires de ce chantage par sextorsion tomberont dans le piège.

Virus de sextorsion

Le virus de sextorsion est un malware qui s’exécute généralement lorsque l’on clique sur la pièce jointe d’un e-mail frauduleux. Le logiciel malveillant allume la webcam de la victime à son insu lorsque celle-ci visite un site pornographique et enregistre une vidéo. Plus tard, les cybercriminels envoient un message de sextorsion à la victime et menacent de publier la vidéo compromettante si elle ne paie pas une somme en Bitcoins.

Que faire en cas de chantage par sextorsion ?

La première chose à faire en cas de menace par sextorsion est surtout de ne pas céder aux exigences des maîtres chanteurs. En effet, dans le pire des cas, ces derniers possèdent réellement des vidéos compromettantes et les publieront même si vous payez la rançon. Ils peuvent aussi exiger un deuxième paiement en voyant que vous êtes disposé à payer. Dans le meilleur des cas, les pirates informatiques ne possèdent aucune vidéo compromettante.

Avant même qu’une menace soit mise à exécution, faites des copies des messages et portez plainte pour cyberharcèlement, tentative d’extorsion, tentative de chantage et escroquerie. Si les vidéos ont déjà été publiées, vous pouvez aussi porter plainte. Cela permettra de faire pression sur le site de supprimer la vidéo en question. 

Pour savoir si une vidéo compromettante associée à votre nom a été publiée sur Internet, configurez une alerte Google avec vos noms et prénoms. Signalez la vidéo à la plateforme de publication et demandez sa suppression. Si la plateforme ne répond pas à votre demande, déposez une réclamation à la CNIL.

Comment se protéger efficacement ?

Il existe un certain nombre de principes à respecter pour vous protéger de la sextorsion ou chantage sur Internet.

  • N’acceptez pas de propositions de rencontre en ligne avec des inconnus.
  • Collez un adhésif sur votre webcam lorsque vous ne l’utilisez pas.
  • Installez un antivirus à jour tel que Kaspersky Internet Security. Celui-ci bloque notamment tout accès non autorisé à votre webcam, vous protège des arnaques en ligne et protège vos données personnelles (obtenir une licence Kaspersky Internet Security)
Découvrez Kaspersky Total Security