Scam : que faire en cas de cyber-arnaque ?

Chaque année, le scam rapporte des centaines de millions à ses auteurs. Vous-même avez sûrement reçu un e-mail étrange venant d’une personne vous promettant de l’argent. Contrairement aux virus informatiques, ce type de menace en ligne n’est pas dangereux pour votre ordinateur, mais il peut avoir de lourdes conséquences financières si vous tombez dans le piège. 

Scam, scammer : qu’est-ce que c’est ?

Scam : définition

“Scam” signifie “arnaque” en anglais. La cyber-arnaque est originaire d’Afrique : c’est pourquoi elle est aussi appelée “arnaque nigériane”, “scam 419”, ou “fraude 419”. Le numéro 419 correspond à l’article 4-1-9 du code pénal nigérian, qui punit ce type d’escroquerie. Il s’agit d’une escroquerie en ligne qui exploite la faiblesse des internautes pour leur soutirer de l’argent. Le scammer, ou “escroc”, est le nom donné à l’auteur d’un scam. On parle aussi parfois de “brouteur”.

Fonctionnement des scams

Les cyber-escroqueries existent en France et dans d’autres pays du monde, et sont rédigées aussi bien en anglais qu’en français. Elles se présentent sous la forme d’un e-mail dans lequel une personne vous demande de l’aide. En général, il s’agit d’un dirigeant de société, d’un diplomate ou d’un prince vivant en Afrique. Ce dernier affirme posséder une importante somme d’argent et souhaite transférer rapidement cette somme sur un compte bancaire. Dans le mail, il vous est expliqué que l’argent sera transféré sur votre compte en banque, en échange de quoi vous percevrez un pourcentage de la somme. Si vous acceptez, le scammer vous demandera de régler de nombreux frais avant que le transfert soit effectué. Bien sûr, l’argent n’arrivera jamais sur le compte.

Certaines victimes envoient aussi des copies de leurs papiers d’identité et des informations personnelles qui sont ensuite utilisées par les pirates informatiques pour vider les comptes et créer d’autres arnaques. 

Que faire en cas de scam ?

Ne versez jamais d’argent à une personne inconnue. Ne répondez pas non plus à ces e-mails, et n’essayez pas de rencontrer leurs auteurs. Rendez-vous sur la plateforme Pharos (plateforme d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements) pour signaler un scam online ou un site de scam. 

Si vous pensez que vous avez été victime d’une cyber-arnaque, voici quels sont vos droits.

  • Déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Vous pouvez aussi vous connecter au site pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Sur le plan juridique, vous disposez d’un délai de droit commun de 5 ans pour agir. Les auteurs de l’escroquerie encourent jusqu’à 5 ans de prison et 375 000 € d’amende.
  • Contactez votre banque si vous avez transmis vos coordonnées bancaires afin de bloquer toute opération frauduleuse.

Cyber-arnaques, cyber-escroqueries… Comment s’en protéger ?

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner pour vous protéger des scams est d’apprendre à les reconnaître. Les cyber-escroqueries comportent toujours les mêmes éléments :

  • l’expéditeur possède une fortune ;
  • il a besoin de votre aide en échange d’une grosse somme d’argent ;
  • il vous demande d’envoyer de l’argent le plus rapidement possible. 

Les scammers n’hésitent pas à fournir des détails ou à inventer une histoire triste pour attendrir et mieux piéger leurs victimes. Ils peuvent aussi intégrer des événements d’actualité pour rendre l’histoire plus crédible. Les messages comportent souvent des fautes d’orthographe ou de grammaire.

Il existe de nombreuses variantes de ce type d’escroquerie :

  • le malade en phase terminale : quelqu’un qui va bientôt mourir souhaite vous faire don d’une importante somme d’argent ;
  • la loterie : il vous est annoncé dans un e-mail que vous avez gagné à la loterie et que vous devez payer des frais de gestion pour toucher votre gain ;
  • l’amour : sur un site de rencontres ou un site de scam, une personne vivant à l’étranger vous contacte, puis une relation virtuelle s’enchaîne. Lorsqu’elle sent qu’elle a gagné votre confiance, la personne prétexte un voyage, un accident ou un problème de santé pour vous demander de l’argent ;
  • un crédit : le scammer vise les particuliers ayant besoin d’argent. Il leur propose de leur faire un prêt rapide en échange de l’envoi d’argent censé couvrir des frais de dossier ;
  • une offre alléchante : il vous est proposé un appartement à Paris pour un loyer modique. Le faux propriétaire exige le paiement d’une caution et l’envoi d’une somme par mandat pour le paiement du premier mois.

Pour éviter de recevoir ces e-mails frauduleux, vous pouvez installer un antivirus comme Kaspersky Total Security sur votre PC ou votre Mac (consultez également nos guides Antivirus pour PC et Antivirus pour Mac). Ce logiciel intègre une protection contre le scam online, et les autres types de spams comme les e-mails de phishing.

Découvrez Kaspersky Total Security