Proxy ou VPN : quelles différences ? Que choisir ?

La navigation web implique des préoccupations de sécurité parfaitement légitimes, notamment ce qui a trait à la confidentialité des échanges et la protection des données. Plusieurs solutions existent pour contrer d’éventuelles restrictions propres à certains pays, voire la censure des sites internet. Les plus courantes sont le proxy et le VPN. Quelles en sont les particularités techniques ? En quoi se différencient-elles ?

Qu’est-ce qu’un proxy ?

Le proxy n’est autre qu’un serveur qui vous fait bénéficier d’une connexion indirecte à Internet. Celle-ci masque votre adresse IP pour utiliser celle du proxy. Il fait donc office d’espace transitoire pour réceptionner vos requêtes avant de les réexpédier. Une technique pratique si vous souhaitez rester anonyme et ainsi naviguer sereinement. Par ailleurs, le procédé permet de contourner les problèmes de censure ou de restrictions appliqués dans un pays donné. 

Qu’est-ce qu’un VPN ?

D’un point de vue théorique, le VPN présente les mêmes objectifs de confidentialité que le proxy. Également connu sous le terme de réseau privé virtuel, il possède néanmoins un niveau de sécurité plus important. Il ne se contente pas de masquer l’adresse IP, mais crypte les échanges et la navigation web. Disponible en libre accès ou payant, il est considéré comme un service en ligne à part entière. Son utilisation nécessite un minimum de configuration des appareils. Consultez notre guide « Quel VPN choisir ? ».

Proxy ou VPN : quelles différences ?

Si la volonté de rester anonyme demeure similaire pour un VPN ou un proxy, on distingue plusieurs disparités techniques entre ces deux solutions. Cela tient aux paramètres de confidentialité, à la vitesse de connexion et aux contraintes de compatibilité.

Sécurité en ligne

La principale différence entre un proxy et un VPN se situe au niveau du chiffrement de la connexion. Les proxys ne possèdent aucune solution de cryptage. Ce qui présente un risque de sécurité évident. En revanche, un VPN dispose de différents protocoles VPN de chiffrement, comme SSTP, PPTP ou IKEv2. La complexification du trafic rend extrêmement difficile, voire impossible, tout processus de traçage ou de piratage. 

Confidentialité

Le trafic sur les serveurs d’un proxy se fait dans la confidentialité, mais le système demeure vulnérable aux attaques. De plus, l’utilisation d’une adresse IP commune peut servir pour effectuer des actions illégales. En cas de traçage avancé, il y a donc risque de confusion entre votre navigation sur Internet et celle du contrevenant. L’interception d’informations personnelles ou professionnelles n’est pas à exclure pour un hacker expérimenté.

L’utilisation du VPN garantit un parfait anonymat en protégeant vos données qui auraient transité par un ou plusieurs serveurs du fournisseur. Parfois de niveau militaire, le chiffrement empêche toute tentative d’interception, d’intrusion ou de vol. Le réseau privé virtuel s’adapte à différentes utilisations pour Internet, par exemple comment aller sur le darknet en toute sécurité via Tor.

Vitesse de connexion

Autre différence entre un proxy et un VPN : la vitesse de connexion. Le proxy ne bénéficie d’aucune solution d’optimisation. Ce qui peut ralentir le trafic pour passer de l’appareil de l’internaute au serveur, puis aux sites web souhaités. Les VPN intègrent des fonctionnalités à même de résoudre cette problématique. Par exemple, avec l’utilisation complémentaire d’un DNS intelligent. Idéal pour accélérer le processus de conversion d’un nom de domaine en adresse IP.

Compatibilité avec les appareils

Choisir un VPN ou un proxy nécessite de s’attarder sur la compatibilité avec les appareils, ainsi que les systèmes d’exploitation. Là encore, l’avantage va en faveur du VPN. La majorité de l’offre actuelle est conçue pour les ordinateurs, tablettes et smartphones. Cela vaut également pour les systèmes d’exploitation (Windows, MacOS, Android…). En ce qui concerne les serveurs proxys, les possibilités sont restreintes à certains navigateurs web. Consultez également notre guide « Protocole VPN : lequel choisir ? ».

Stabilité et fiabilité

En raison d’une sécurité non optimisée, l’utilisation d’un proxy est recommandée uniquement pour contourner des problèmes de censure géolocalisés de certains pays. Un emploi standard des possibilités d’Internet répond aussi aux restrictions techniques de cette technologie. 

Pour une confidentialité totale, un service VPN demeure la solution à privilégier dans de nombreux domaines. Streaming en ligne, aller sur le darknet, transaction bancaire, outils de communication… En complément de sa fiabilité pour protéger vos données, la connexion profite d’une meilleure stabilité pour une navigation fluide et plus agréable.

Découvrez Kaspersky Total Security