Cybermenace : définition, prévention et protection

En 2017, 63 500 faits de cybercriminalité ont été répertoriés en France, selon un rapport d’une délégation ministérielle prenant en compte uniquement les plaintes recensées par la gendarmerie. Sur Internet aux quatre coins du monde, les cyberattaques se comptent en dizaines de millions, et sont de plus en plus nombreuses. 

La cybermenace en France

Qu’entend-on par “cybermenace” ?

Aussi appelée menace cyber ou menace en ligne, une cybermenace désigne tous les programmes malveillants prenant pour cible des utilisateurs d’Internet (particuliers, entreprises, organisations étatiques, financières, etc.).

Les instigateurs de ces cybermenaces ont des profils aussi variés que ceux des utilisateurs ciblés. Ces menaces en ligne proviennent en effet de pirates informatiques pouvant prendre la forme de personnes isolées, de groupes de hackers, d’hacktivists (agissant par activisme), mais aussi de personnes travaillant pour le compte du crime organisé, d’entreprises, voire d’un pays. 

Les différents types de cybermenaces en France

Les autorités françaises regroupent dans les cybermenaces tous les risques numériques pesant sur la cybersécurité d’un internaute. Cela concerne aussi bien :

  • les attaques les plus courantes émanant des pirates informatiques (virus informatiques dans leur grand ensemble, ransomwares ou rançonlogiciels, phishing ou hameçonnage consistant en l’usurpation d’identité numérique, vols de coordonnées bancaires, etc.) ;
  • les vols d’informations auprès d’entreprises (fichiers clients, fournisseurs, salariés, etc.), d’administrations, d’États, d’établissements financiers (notamment à l’aide de spywares) ;
  • les attaques par déni de service ;
  • la pédopornographie et les menaces provenant de prédateurs sexuels ;
  • l’apologie du terrorisme. 

Les 10 logiciels malveillants les plus courants en 2020

Fournisseur mondial de services de sécurité des systèmes d’information, l’entreprise Check Point Software Technologies Ltd publie régulièrement un indice des logiciels malveillants les plus recherchés sur Internet.

Voici le top 10 français de l’indice publié en mars 2020 par le magazine spécialisé globalsecuritymag.fr, qui vous donnera une bonne idée des cybermenaces les plus courantes cette année :

  • le JavaScript JSEcoin, relatif au cryptominage, qui utilise des ressources informatiques pour exploiter de la cryptomonnaie Monero ;
  • Trickbot, qui vise majoritairement des établissements financiers ;
  • XMRig, qui utilise également des ressources informatiques pour exploiter de la cryptomonnaie Monero ;
  • le cheval de Troie Dridex, qui vole des données bancaires sous Windows ;
  • le ver informatique Formbook, qui vole des identifiants sous Windows ;
  • le cheval de Troie Emotet, qui subtilise toutes sortes de données ;
  • Vivin Botnet, qui utilise des ressources informatiques pour exploiter plusieurs sortes de cryptomonnaie ;
  • le ransomware Razy, qui crypte des fichiers sous Windows et demande une rançon pour les rendre de nouveau accessibles ;
  • Glupteba, qui à la fois vole des données et utilise des ressources informatiques ;
  • le diffuseur de logiciels malveillants Tofsee, qui opère sous Windows.

Comment se protéger efficacement contre les cybermenaces ?

Les cybermenaces ont des sources et des buts variés.
En 2018, l’entreprise de référence Kaspersky antivirus a détecté plus de 21 millions d’objets malveillants uniques à travers ses différentes solutions antivirus.
Sans protection spécifique contre les cybermenaces, vous êtes à la merci de pirates informatiques qui se multiplient.

Recommandé par notre site, Kaspersky propose principalement 3 logiciels antivirus qui font partie des solutions phares du marché :

1 – Le logiciel de protection essentielle Kaspersky Antivirus

Uniquement installable sur PC, Kaspersky Antivirus 2020 protège votre ordinateur face aux cybermenaces les plus courantes (virus en tous genres, chevaux de Troie, logiciels espions ou spywares, sites web dangereux, etc.).

2 – Le logiciel de protection avancée Kaspersky Internet Security

Kaspersky Internet Security 2020 possède les mêmes fonctionnalités que Kaspersky Antivirus, mais il inclut en plus la protection de vos transactions financières en ligne, le blocage du phishing (l’usurpation d’identité) et de l’espionnage de votre webcam. Disponible sur ordinateur (PC et Mac) et mobile (iOS et Android), il peut également rendre privée votre navigation quand vous utilisez le VPN Kaspersky.

3 – Le logiciel de protection intégrale Kaspersky Total Security

En plus des boucliers anti-cybermenaces déjà présents sur les deux précédents logiciels, Kaspersky Total Security 2020 comporte un système de protection supplémentaire de vos fichiers (qui sont également sauvegardés), ainsi que les outils Kaspersky Safe Kids (qui protège la navigation des plus jeunes) et Kaspersky Password Manager Premium (qui stocke et protège vos mots de passe).

Découvrez Kaspersky Total Security